accueil histoire patrimoine hébergement loisirs liens  

saint briac
saint briac
saint briac

Saint-Briac-sur-mer fut fondée par un saint Irlandais, nommé Briac, arrivé sur les côtes d'Armorique vers l'an 548. Il a également laissé son empreinte dans une autre commune des Côtes d'Armor, Bourbriac, qui abrite d'ailleurs son tombeau. Le berceau du village se situe au quartier dit "de La Chapelle", où débarqua, selon la légende, Briac et ses compagnons. Ils y érigèrent une chapelle, autour de laquelle existera un cimetière. Il ne reste rien de ces lieux si ce n'est une croix dite de Saint-Pabu, compagnon de Briac, qui voudrait en perpétuer le souvenir. A quelques pas de là, la plage du Béchet, nommée autrefois "havre du Béchet", sera longtemps le port d'échouage des bateaux débarquant leurs cargaisons. Elle servira aussi d'aire de chantier naval rudimentaire où l'on calfatait et carénait les embarcations. La présence sur le territoire de monuments mégalithiques prouve que le pays était habité plusieurs siècles avant notre ère. Par la suite, des Celtes appartenant à la tribu des Coriosolites ont précédé les Romains qui demeurèrent environ 4 siècles.

C’est en 1868,que l ’église actuelle fut entièrement reconstruite sur les fondations d’une précédente qui datait de 1671.Fort heureusement, ils eurent la bonne idée de conserver l ’élégant clocher à balustres,unique en Ille et Vilaine et les poissons sculptés à l ’arrière,en mémoire des pêcheurs du village.
Les vitraux,eux,racontent la vie du saint patron et ses miracles. À l ’extérieur, le monument aux morts est l ’une des nombreuses œuvres d ’Armel Beaufils,fameux sculpteur breton qui vécut une grande partie de sa vie à Saint-Briac.

Vers 1880, la colonie d’anglais installée sur la côte d ’Émeraude éprouva le besoin de créer un club
de golf.Les premiers links qui furent aménagés sur les dunes de Lonchamps vers 1887 s ’avérant peu pratique,le Dinard Golf s ’installa finalement sur les terres de St Briac.En 1892,le parcours de 6 km se compose de 18 trous et exige deux heures de jeux environs.

C ’est en 1927 que le Club House actuel fut construit,dans le plus pur style Art Déco,par Marcel Oudin à qui l ’on doit le Gallic Hotel à Dinard et le Celtic Hotel à St Cast. Aujourd ’hui,le Golf accueille de nombreuses compétitions de grandes renommées,c ’est un lieu recherché des amoureux de la nature et aussi un des rares à se tenir entre terre et mer.

La presqu ’île du Nessay,observatoire splendide face à l ’embouchure du Frémur,nous rappelle l ’importante activité maritime qui animait le « port du havre » dans l ’anse du Béchet. Jusqu ’à la fin du XVIIIe siècle, pêcheurs côtiers,marins de commerce ou de la Royale,Corsaires : les briacins étaient des marins compétents et recherchés.Au XIXe siècle,le village comptait de très nombreux capitaines au long-cours,des seconds et des mousses mais aussi des pêcheurs à Terre-Neuve.

Le Nessay,« Nesle » sur des cartes anciennes ou « Nez » (qui avance vers la mer ») abritait un corps de garde,proche de l ’actuelle capitainerie du port et une batterie de canons datant du XVIIe  pour assurer la défense de nos côtes.Les seigneurs du Breil de Pontbriand,seigneurs des lieux du XVe au XVIIIe furent gardes-côtes de père en fils,du Mont Saint- Michel jusqu’à la rivière de Pontrieux.

La petite chapelle qui n ’est autre qu ’une ancienne prison (voir le cadastre napoléonien)fut transformée à la construction de l ’imposante demeure visible aujourd’hui.Appelée « château du Nessay »,elle fut construite à la fin du XIXe par un particulier et ne présente pas d ’intérêt historique spécifique.

Les plus anciennes familles nobles connues ont été celles des Manoirs de la Ville-ès-Provost, de la Houle, de la Garde. Par la suite les Du Breil de Pontbriand restèrent les seuls seigneurs de la Paroisse, du XVIème siècle à la Révolution.
En 1758 des troupes anglaises (environ 10 000 hommes) débarquèrent à Saint-Briac où nombre de maisons et de bateaux furent brûlés et d’habitants molestés. En 1790, la paroisse devient une commune administrée par une municipalité ayant à sa tête un maire. Au XIXème siècle, la vocation maritime de Saint-Briac connaît une période faste et beaucoup de jeunes gens font carrière dans la Marine.


Personnalités liées à la commune:

  • Armel Beaufils, sculpteur, a résidé à Saint-Briac-sur-Mer de 1929 à 1952

  • Gabrielle Bellocq (1920-1999), pastelliste impressionniste a vécu plusieurs années impasse Croix-des-Marins, à Saint-Briac-sur-Mer, où elle est décédée, et est inhumée au cimetière communal,

  • Émile Bernard (1868-1941), peintre et écrivain, a décoré, au cours des deux mois passés à Saint-Briac-sur-Mer, sa chambre de l'auberge de Mme Lemasson située dans la rue qui porte aujourd'hui son nom,

  • John Kerry, sénateur américain du Massachusetts et un ancien candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine de 2004. Cousin de Brice Lalonde, il a souvent passé, avec ses parents, les vacances d'été dans la maison familiale de Saint-Briac-sur-Mer, "Les Essarts", durant son enfance.

  • Brice Lalonde (1946), ancien maire de Saint-Briac-sur-Mer, ancien ministre de l'environnement,

  • Alexandre Nozal (1852-1929), peintre, a représenté de nombreux paysages de Saint-Briac-sur-Mer et des environs,

  • Auguste Renoir (1841-1919) a peint une paysanne et sa vache près du moulin,

  • Paul Signac (1863-1925), peintre paysagiste, créateur du pointillisme et du divisionnisme, s'est souvent arrêté à Saint-Briac-sur-Merc au cours de ses navigations côtières.

 

Dinard | Mont Saint Michel | Cancale | Dinan | Saint Lunaire | Rennes | Saint-Malo | Tourisme en Bretagne | Côte d'émeraude