accueil histoire patrimoine hébergement loisirs liens  

le bechet
chateau de saint briac
saint briac

Ancien village de pêcheur, Saint-Briac sur Mer est une commune aux multiples facettes. Son centre bourg aux passages sinueux plein de charme, son golf 18 trous en bordure de mer, ainsi que ses plages et criques de sables fin qui bordent la Manche sont autant d'atouts qui rendent le village irrésistible. Les paysages briacins n’ont d’ailleurs pas manqué d’inspirer de nombreux artistes peintres. Emile Bernard, Auguste Renoir, Paul Signac ou encore Henri Rivière ont été séduits par la beauté du territoire. Le sculpteur A. Beaufils y résida de 1929 à 1952.

C’est un saint d’origine irlandaise, Briac, arrivé en Bretagne vers 548, qui donna son nom a la commune. La paroisse de Saint-Briac-sur-Mer (au départ juste nommée Saint-Briac) est mentionnée pour la première fois en 1271. Pendant la Révolution de 1789, le bourg de Saint-Briac-sur-Mer prend le nom de Port-Briac.

Saint-Briac a conservé autour de son église (clocher du XVIIème) des quartiers aux ruelles étroites et sinueuses au charme particulier. Depuis toujours de grands artistes y ont trouvé l’inspiration. Site balnéaire naturel, il séduira les amateurs de la nature, du grand large ou de la détente en famille. On y pratique la voile, le kayak, le surf mais également le golf. En effet, Saint-Briac a la chance d'avoir l'un des plus beaux et des plus anciens golfs du continent, sur un site unique puisqu'il domine la mer.

Du point de vue de la richesse de la flore, Saint-Briac est à la septième place des communes du département possédant dans leurs différents biotopes le plus de taxons, soit 611 pour une moyenne communale de 348 taxons et un total départemental de 1373 taxons (118 familles). On compte notamment 54 taxons à forte valeur patrimoniale (total de 207) ; 27 taxons protégés et 35 appartenant à la liste rouge du Massif armoricain (total départemental de 237).

Plusieurs plantes de littoral comme l'armérie maritime se rencontrent sur la commune, notamment à la pointe de la Garde-Guérin avec sa pelouse littorale à silène maritime (Silène uniflora) et les orchidées des marais du terrain de golf « espace d'une exceptionnelle richesse floristique » (Ophioglossum vulgatum).

 

Dinard | Mont Saint Michel | Cancale | Dinan | Saint Lunaire | Rennes | Saint-Malo | Tourisme en Bretagne | Côte d'émeraude